Banque

Comment contester une fraude bancaire ?

Comment contester une fraude bancaire

Même si d’importants progrès ont été réalisés afin d’assurer la sécurisation des transactions bancaires, les cas de fraude continuent quand même à se multiplier. De nos jours, les fraudeurs les plus malins n’ont même plus besoin de voler les cartes bancaires. Et oui, ils peuvent désormais récupérer des données bancaires à distance.

Heureusement que les établissements bancaires ont mis en place des mesures permettant de protéger les clients en cas de paiement non autorisé. Sachez par exemple que vous pouvez dorénavant contester l’utilisation frauduleuse de votre carte bancaire et bénéficier d’un remboursement.

Mais que doit-on faire exactement pour contester efficacement une fraude bancaire ? Et bien, c’est précisément ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

Quels sont les différents types de fraude bancaire ?

Parmi les cas les plus classiques, il y a d’abord les vols de carte bancaire. La plupart du temps, ces vols sont toujours des actes prémédités. En théorie, la personne qui a volé votre carte de paiement et qui l’a utilisé de manière frauduleuse, connaissait déjà votre code confidentiel au préalable.

Vous l’ignorez probablement mais il existe des fraudeurs qui vont même jusqu’à intercepter volontairement l’envoi d’une carte à destination de son titulaire. Ensuite, il y a bien évidemment les cas de perte ou de disparition de carte. Dans ce genre de situation, il est rare que des fraudeurs arrivent à utiliser votre carte s’ils ne disposent pas de votre code confidentiel.

Mais il y a aussi des techniques de fraude modernes qui consistent à récupérer les données bancaires des gens sans voler leurs cartes. Voici justement les 3 techniques de fraude les plus utilisées ces dernières années :

Le “skimming” ou clonage

Cette technique de fraude consiste en quelques sortes à utiliser vos données bancaires en dupliquant votre carte de paiement.

Ici, les fraudeurs vont intégrer un dispositif spécial à l’intérieur des distributeurs automatiques. Ce dispositif est capable de copier les pistes magnétiques de votre carte bancaire.

Ils vont ensuite capturer votre code confidentiel grâce une petite caméra intégrée ou en détournant tout simplement le pavé numérique. Une fois qu’ils auront ces deux principaux éléments en leur possession, ils pourront retirer de l’argent ou effectuer des paiements sur votre compte.


Le “phishing” ou hameçonnage

Le “phishing” ou hameçonnage

Le phishing quant à lui consiste à récupérer des données bancaires grâce à internet. En fait, les fraudeurs n’ont pas besoin de grand chose pour accéder à vos informations personnelles.Il suffit tout simplement que vous effectuez un paiement en ligne sur l’un de leurs sites frauduleux et le tour est joué !

Sachez qu’au moment même où vous validez votre code confidentiel sur un site non fiable, vous vous exposez à des risques de fraude.

Ici, les fraudeurs ne pourront peut être pas retirer directement de l’argent sur votre compte. Cela dit, ils pourront parfaitement effectuer des paiements autant de fois qu’ils le souhaitent.


Le piratage des serveurs

C’est une technique de fraude peu habituelle qui consiste à s’introduire directement dans les systèmes qui stockent les données bancaires des gens. Ici, les fraudeurs n’ont même plus besoin que vous indiquiez votre code confidentiel dans un de leurs sites.

Pour le moment, les probabilités pour que ce genre de fraude réussisse sont très faibles, voire même quasi-nules. En fait, les mesures de sécurisation des données bancaires ne cessent de s’améliorer et de s’intensifier de jour en jour.

Même un hacker très expérimenté aura beaucoup de mal à s’introduire directement dans un de ces serveurs.


Que faire en cas de fraude bancaire ?

Contester une fraude à la carte quelles conséquences

En dépit de toutes les précautions et de toutes les mesures de sécurisation prises, personne n’est jamais totalement des risques de fraude. C’est la raison pour laquelle les banques ont mis en place des dispositifs permettant à tout client de contester les cas de fraude bancaire.

Dans cette section, vous en saurez davantage sur la manière de contester efficacement ces fraudes.Quelles sont les procédures à suivre ? Y a-t-il des délais à respecter ? Y a-t-il des frais à payer ? Quelles sont les conséquences que cela engendre ?

Procédures pour contester une fraude bancaire

Vous devez informer immédiatement votre banque dès que vous vous apercevrez que votre carte a été volé ou qu’elle a été utilisée de manière frauduleuse. Si un paiement non autorisé a été effectué en votre nom, vous devrez envoyer une lettre à votre banque pour contester l’opération réalisée. Dans cette lettre, vous devrez indiquer vos coordonnées, le numéro de la carte utilisée ainsi que le numéro du compte lié à cette carte. Vous devrez également préciser la nature et la date de la fraude.

Mais il ne suffit pas tout simplement de contester une fraude si un paiement non autorisé a été effectué avec votre carte bancaire. Dites-vous bien que si votre carte a été utilisée une fois, elle risque encore d’être réutilisée une deuxième fois. Voilà pourquoi nous vous recommandons d’entamer une procédure de mise en opposition afin de bloquer votre carte une bonne fois pour toutes.Appelez votre banque aussi tôt que possible pour exiger le blocage immédiat de votre carte.

Sinon, vous pouvez aussi appeler le service interbancaire d’opposition en France qui est joignable au 0892 705 705. Dans tous les cas, n’oubliez pas de confirmer votre demande d’opposition par écrit. Pour cela, vous devrez notamment adresser un courrier recommandé avec accusé de réception à votre banque.

Faut-il porter plainte ?

Sachez que le dépôt de plainte n’est pas une démarche obligatoire pour contester une fraude bancaire ou pour faire opposition à une carte. Cela dit, il est quand même recommandé de porter plainte en cas de vol ou d’utilisation frauduleuse. C’est une démarche plus ou moins importante qui peut attester de votre bonne foi. Cela vous permettra aussi d’engager la responsabilité civile du détenteur de la carte, et non de la vôtre, en cas de problème.

Délai pour contester une fraude bancaire

Normalement, vous devriez informer votre banque dans les 13 mois suivant la date du premier paiement non autorisé. Passé ce délai, votre demande sera tout simplement considéré comme étant irrecevable.

Votre banque est tenue de mettre en place tous les moyens nécessaires afin que vous puissiez effectuer votre demande dans les meilleures délais possible. En général, tous les numéros et les adresses utiles pour cette démarche devraient figurer dans votre contrat ou votre convention de compte.

Faut-il payer des frais ?

Sachez que la banque ne doit en aucun cas facturer des frais à un client qui dénonce et conteste une fraude bancaire. Il n’y a également aucun frais d’opposition à payer en cas de paiement non autorisé. En temps normal, la banque ne devrait même pas facturer la délivrance d’une nouvelle carte aux clients victimes de fraude.

L’article L 133-18 et 133-20 du code monétaire et financier précise que le titulaire du compte ne doit supporter aucune conséquence financière de la fraude. La banque doit rétablir le compte du client en question dans l’état où il devrait être si la fraude n’avait pas eu lieu. Plus clairement, si des frais ont été prélevés automatiquement par la banque, cette dernière devra impérativement les rembourser. ,

Contester une fraude à la carte : quelles conséquences ?

Contester une fraude à la carte quelles conséquences

Une fois toutes les démarches de contestation et de mise en opposition effectuées, votre banque aura 10 jours pour répondre à la demande. Sachez d’ores et déjà que la banque est parfaitement libre d’apprécier votre demande comme elle le souhaite.

Si votre demande est acceptée, vous bénéficierez d’un remboursement pour chacun des paiements.Comme nous l’avons évoqué plus haut, la banque doit rétablir votre compte dans le même état où il était avant la fraude.

En fonction de la gravité des cas, la banque peut également accorder des indemnités supplémentaires à certains de ses clients.

Sachez toutefois qu,il est possible que votre demande soit aussi refusée par la banque. Si vous jugez que le refus de la banque est infondé ou injustifié, vous pouvez toujours saisir un médiateur pour essayer de résoudre votre litige.

Laisser un Commentaire

Commencez ENFIN à

Gagner de l'Argent!

Rejoignez notre club gratuitement pour recevoir plus d'astuces directement dans votre boite mail!

gagner de l'argent

Merci pour votre confiance! Vous recevrez bientôt nos bons plans pour gagner de l'argent!