Banque

Un compte joint pour gérer ensemble un budget

Un compte joint pour gérer ensemble un budget

Vous envisagez bientôt de commencer une vie commune avec votre conjoint(e) ? Dans ce cas, pourquoi ne pas adapter votre situation financière et opter pour un compte joint ? Certains professionnels prétendent qu’ouvrir un compte joint permettrait aux co-titulaires de réduire leurs dépenses quotidiennes de manière très considérable.

Mais qu’en est-il concrètement ? Un compte joint vous permettra-il vraiment de gérer plus efficacement votre budget lorsque vous vivrez ensemble ? Et bien, c’est précisément ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

Qu’est-ce qu’un compte joint ?

Un compte joint est un compte bancaire qui est géré par deux personnes en même temps aux moins. En général, ce sont les personnes en couple qui décident d’ouvrir ce genre de compte et de le partager avec leur conjoint(e). Mais dans la pratique, nous avons pu remarquer que d’autres types de personnes pouvaient aussi gérer ensemble un compte joint. Il y a par exemple des parents qui partagent un compte joint avec leurs enfants.

Certains colocataires peuvent aussi décider de partager un compte joint afin de mieux organiser les dépenses quotidiennes. Et bien, pour les personnes en couple, c’est surtout pour régler toutes les dépenses liées au foyer.

Sachez que chaque co-titulaire est libre de verser l’intégralité ou seulement une partie de ses revenus dans le compte joint. En d’autres termes, chacun peut donc alimenter un compte en commun comme il l’entend. Chaque co-titulaire recevra également un chèque, libellé à son nom ou aux noms des deux détenteurs du compte.

Les cartes bancaires délivrées par contre ne pourront être libellés qu’à un seul nom. Vous devez garder en tête que deux conjoints qui gèrent ensemble un compte joint engagent aussi leurs responsabilités. Si l’un des deux titulaires effectue un prêt bancaire par exemple, et bien, il engage la responsabilité de l’autre, qui n’aura pourtant rien fait. Voilà pourquoi nous vous recommandons de ne partager votre compte joint qu’avec une personne de confiance seulement.

Il faut noter également que la majorité des banques en ligne proposes des produits et services similaires aux banques classiques notamment les comptes joints.

Comment ouvrir un compte en commun ?

Comment ouvrir un compte en commun

Les procédures d’ouverture d’un compte joint sont exactement les mêmes que pour l’ouverture de n’importe quel compte courant classique. Comme vous vous en doutez sûrement, il y aura quelques pièces que la banque vous demandera de fournir pour valider l’ouverture de votre compte.

Dans un premier temps, il faudra d’abord présenter les pièces d’identité valides avec photos récentes de chaque co-titulaire. Si les co-titulaires vivent ensemble, ils devront également présenter un justificatif de domicile valable. Ceux qui ne vivent pas ensemble devront garder en tête que les courriers de la banque ne pourront pas être envoyés à deux adresses différentes. Et oui, seul l’un des deux co-titulaires pourra donc recevoir les relevés bancaires mensuels.

Sachez que parfois, certaines banques exigent aussi les justificatifs de revenus de chaque co-titulaire. Contrairement à ce que l’on croit, l’objectif n’est pas d’évaluer les clients en fonction de leur niveau de vie. Ce que la banque cherche avant tout de s’assurer que leurs clients disposent d’un revenu stable et régulier.

Elle pourra ainsi adapter les offres et les produits bancaires à proposer en fonction du profil des clients. Au cas où vous ne le sauriez pas non plus, les deux co-titulaires doivent impérativement se rendre en agence pour ouvrir le compte joint. Ils doivent notamment signer la convention de compte en main propre et effectuer le dépôt des spécimens de signature.

Compte joint : Comment ça fonctionne ?

Sachez qu’on peut utiliser un compte joint de deux façons différentes. A vrai dire, tout dépend surtout du type de régime adopté ou plus exactement de la “mention” utilisée entre les noms des co-titulaires.

Si la mention ‘OU” a été utilisée entre les noms, cela voudra dire que les co-titulaires ont des pouvoirs séparés. Ici, chacun peut prendre une décision indépendamment de l’autre. Par contre, si la mention “ET” est utilisée entre les noms, cela signifiera qu’aucune décision ne pourra être prise sans la signature des deux co-titulaires.

C’est notamment le cas pour tout ce qui concerne les opérations de débit d’argent comme les retraits, les prélèvements et les virements bancaires. Il est important de préciser que les cosignataires d’un compte joint peuvent à tout moment demander la modification de la convention de compte préalablement signée.

Ils devront toutefois respecter un préavis de 2 mois avant que les changements souhaités ne soient appliqués. Vous vous demandez sûrement ce que l’on peut faire si l’un des deux co-titulaires n’est pas d’accord avec les modifications demandées ? Et bien, il devra tout simplement engager une procédure de contestation durant le préavis accordé.

Si ce scénario se produit un jour, les co-titulaires du compte joint se livreront à deux éventualités. Soit ils devront clôturer leur compte joint soit ils devront continuer à l’utiliser et oublier tous les nouveaux services.

Ouvrir un compte joint : Quels sont les risques ?

Ouvrir un compte bancaire

Comme nous l’avons vu plus haut, l’ouverture d’un compte en commun engage forcément la responsabilité des deux co-titulaires. Si l’un des deux occasionne par exemple des incidents de paiements et bien, il engage la responsabilité de l’autre. Ça peut notamment être le cas d’un cotitulaire qui émet un chèque sans provision.

Ici, ce sont donc les deux détenteurs du compte qui risquent de subir une interdiction bancaire. Les divorces et les séparations peuvent aussi s’avérer problématiques dans certains cas.

Normalement, la séparation d’un couple devrait enclencher des procédures de désolidarisation ou de fermeture de compte. Et pourtant, si la situation ne finit pas en bons termes, il sera difficile de régler les problèmes d’ordre financier.

Comment clôturer un compte joint ?

En général, la clôture d’un compte joint est régi exactement de la même manière que celle d’un compte courant classique. En théorie, cette procédure ne devrait donc pas poser de problème du moment que les co-titulaires se séparent en bons termes.La clôture d’un compte joint suppose une “désolidarisation”, c’est-à-dire une répartition consensuelle de solde restant.

En cas de désaccord profond, l’un des deux titulaires peut toutefois entamer une procédure de “dénonciation” visant à bloquer toutes les opérations bancaires.

Dans ce genre de situation, le compte joint reste donc bloqué en attendant que les co-titulaires se mettent d’accord ou qu’une décision de justice tranche sur leurs sorts. Ici, tous les moyens de paiement attribués aux co-titulaires du compte devront bien évidemment être restitués à la banque.

A noter que la lettre de dénonciation devra impérativement être envoyée par courrier recommandé avec accusé de réception à la banque et au cotitulaire. Dans le cadre d’une procédure de dénonciation, tous les prélèvements, les virements en cours sont automatiquement annulés par la banque. Cela étant dit, l’auteur de la dénonciation ne pourra en aucun cas se désengager des dettes que son (sa) conjoint(e) a contracté en leurs noms.

Que faire en cas de décès d’un des cotitulaires ?

Si l’un des deux détenteurs du compte décède, le titulaire survivant est tenu de remettre à la banque tous les moyens de paiement du (de la) défunt(e). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le compte joint n’est pas immédiatement bloqué en cas de décès.

En temps normal, le compte joint devient tout simplement un compte individuel. Les éventuels héritiers du (de la) défunt(e) peuvent toutefois réclamer le blocage provisoire du compte s’ils estiment qu’une part de succession leur revient.

Voilà pourquoi nous vous recommandons de stopper toutes les opérations bancaires en attendant une décision judiciaire concernant le règlement de la succession. Le titulaire survivant peut toutefois transférer ses revenus dans un compte individuel s’il le souhaite.

Conseils pour gérer efficacement un compte joint

Conseils

Si une chose est sûre, c’est que la concertation entre les deux conjoints est la meilleure solution pour gérer efficacement un compte joint. Jouez la transparence et restez honnête l’un envers l’autre si vous ne voulez pas rencontrer des difficultés plus tard.

Ne cachez surtout pas vos dépenses personnelles et vos engagements financiers. Faites les comptes ensemble s’il le faut et n’hésitez surtout pas à mettre en place un tableau de suivi des comptes.

Certains couples mariés vont même jusqu’à investir dans un véritable logiciel de comptabilité pour gérer plus facilement leur compte. Si pour une raison ou une autre, vou avez des dépenses personnelles qui peuvent poser problème, mieux vaut ouvrir un compte individuel en parallèle. Vous pourrez ainsi verser votre part habituel sur le compte joint et verser les petits “extras” qui ne concernent que vous dans votre compte personnel.

Laisser un Commentaire

Commencez ENFIN à

Gagner de l'Argent!

Rejoignez notre club gratuitement pour recevoir plus d'astuces directement dans votre boite mail!

gagner de l'argent

Merci pour votre confiance! Vous recevrez bientôt nos bons plans pour gagner de l'argent!