Economies

Qui réalise le plus d’économies en changeant d’assurance emprunteur ?

assurance emprunteur

Depuis 2010, l’assurance emprunteur a connu des évolutions majeures en faveur du consommateur. De nouvelles réformes ont ouvert ce contrat à la concurrence et ont favorisé les possibilités de changement. Un changement de contrat qui permet à de nombreux emprunteurs de réaliser des économies, mais lesquelles varient en fonction des profils de chacun. Découvrons qui peut en tirer le maximum de bénéfice !

L’assurance emprunteur : un produit exigé lors d’un crédit immobilier

L’assurance emprunteur sécurise votre emprunt immobilier en cas d’aléas de la vie entraînant une incapacité de rembourser ce crédit. Ce contrat d’assurance est exigé par la banque ou par tout organisme prêteur. Selon si l’incapacité est permanente ou temporaire, l’assurance emprunteur peut entièrement prendre en charge le montant du crédit immobilier qu’il reste à rembourser ou seulement les mensualités le temps de votre rétablissement.

Quelles sont les garanties de l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt immobilier se définit comme un produit personnalisable. Elle peut ainsi offrir une protection de base, déjà bien sécurisante pour la banque et vous-même, ou une couverture plus haut de gamme. L’assurance emprunteur comprend plusieurs garanties obligatoires et optionnelles :

  • La garantie Décès (DC) : cette garantie obligatoire couvre l’emprunteur et ses proches en cas de décès. L’assurance emprunteur acquittera la banque ou l’organisme prêteur du capital restant à rembourser, dans son intégralité.
  • La garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) : aussi obligatoire, cette garantie permet d’être entièrement remboursé du capital restant dû si l’emprunteur est déclaré en perte d’autonomie totale.
  • La garantie Invalidité Permanente Totale ou Partielle (IPT/IPP) : en cas d’invalidité reconnue, l’assurance de prêt prend le relais pour régler les mensualités ou le montant intégral du crédit restant à rembourser.
  • La garantie Incapacité Temporaire Totale (ITT) : en cas de perte de revenus causée par une incapacité de travailler, l’assurance emprunteur rembourse les mensualités le temps d’un retour en activité.
  • La garantie Perte d’Emploi (PE) : elle intervient en cas de licenciement qui entraîne une incapacité à rembourser les mensualités. Le temps du retour à l’emploi ou sur une durée définie dans les termes du contrat, l’assurance de prêt prend à nouveau le relais pour honorer les mensualités.

Un peu d’histoire : les évolutions de l’assurance emprunteur

Avant 2010 et l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, l’assurance de prêt immobilier était obligatoirement souscrite auprès d’une banque ou d’un organisme prêteur. La loi Lagarde a ouvert ce produit à la concurrence, et plus précisément aux assureurs dits délégation d’assurance. Néanmoins, cette ouverture à la concurrence demeurait trop complexe…

En 2014, la loi Hamon offre une nouvelle impulsion à la réforme de 2010. Les emprunteurs peuvent désormais changer librement de contrat d’assurance de prêt durant la première année qui suit la signature du contrat. Il leur suffit de respecter certaines conditions pour obtenir l’accord de la banque (préavis et sélection de garanties à minima équivalentes à celles du contrat précédent). Il faut ensuite attendre janvier 2018 pour que l’Amendement Bourquin rende encore plus flexibles les possibilités de changement. Dès lors, toute assurance emprunteur peut être changée chaque année en date d’anniversaire du contrat. Il faut simplement toujours honorer les conditions de changements mentionnées ci-avant.

En octobre 2019, Martial Bourquin, à l’origine de l’amendement de 2018, va encore plus loin. Il souhaite rendre encore plus facile et dynamique le changement d’assurance de prêt. Maintenant, les dates d’échéances apparaissent clairement sur les contrats. Aussi, certains organismes prêteurs ne jouant toujours pas le jeu de l’ouverture à la concurrence et laissant les emprunteurs dans le doute, risquent à présent des pénalités.

Pourquoi changer d’assurance emprunteur ?

Comme en témoigne les évolutions successives, changer d’assurance emprunteur permet de réaliser d’éventuelles économies, et même parfois de belles économies. Comme pour toute fin d’un monopole et toute ouverture à la concurrence, les offres rivalisent et les prix varient d’un contrat à un autre.

Qui sont les emprunteurs qui réalisent le plus d’économies ?

Un comparatif sur l’assurance emprunteur, présente le profil d’un primo-accédant célibataire, âgé de moins de 30 ans. Il contracte un crédit immobilier de 180 000 € sur 25 ans. En changeant d’assurance de prêt, il peut économiser plus de 15 000 € sur le montant total de son emprunt.

Pour un couple de primo-accédants de moins de 30 ans réalisant un emprunt de 180 000 € sur 25 ans, l’économie possible est de plus de 12 000 €, toujours d’après ce comparatif. C’est en effet la cible des moins de 30 ans qui peut généralement tirer le maximum de bénéfices en changeant leur contrat.

Dans tous les cas, quel que soit votre profil d’emprunteur (âge, fumeur ou non-fumeur, capital emprunté, durée emprunt,…), il est vivement conseillé de comparer plusieurs offres. Si vous avez souscrit un emprunt depuis déjà des années ou depuis seulement quelques semaines, trouver le temps d’effectuer cette démarche en contactant différents assureurs ou en passant par un courtier comparateur. Et même si vous ne gagnez pas 10 000 €, quelques milliers d’euros restent toujours appréciables !

Laisser un Commentaire

Commencez ENFIN à

Gagner de l'Argent!

Rejoignez notre club gratuitement pour recevoir plus d'astuces directement dans votre boite mail!

gagner de l'argent

Merci pour votre confiance! Vous recevrez bientôt nos bons plans pour gagner de l'argent!